Angers Poker Club
Bienvenue sur le site de Angers Poker Club.

Une histoire de cartes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une histoire de cartes

Message par brunoS le Jeu 5 Oct - 15:33

Paradoxe pokeristique

Hier soir,  sur le conseil d'un ami, je me suis rendu dans un casino clandestin. Un de ceux tenus par la  mafia angevine, un de ces bâtiments dont l'air est saturé de fumée de cigares, ou une odeur aigre d'alcool séché s'exhale des vieilles tables en bois de poker.
Plutôt confiant je m'installe à une table. J'ai dans la tête les précieux conseils des coachs du café technique et ceux tout aussi utiles pour charmer et envouter les joueurs à la table du maitre APCien Cobra.
Au bout d'une heure, j'ai devant moi un sacré pactole. Voyant mes adversaires commençant à s'agacer, la tension à la table montant d'un cran, je décide sagement d'en rester la pour ce soir. Je me lève et me dirige le plus calmement possible vers la porte de sortie.
Subitement, une énorme main sortie de nulle part m'agrippe l'épaule. J'entends quelqu'un me dire : « Alors, tu t'es bien enjaillé ? »  avant de voir cette main se diriger vers mon visage.
Puis le noir.

Je me réveille attaché, dans ce qui ressemble être une salle d'interrogatoire. Je suis  dans le brouillard, je sens un liquide visqueux et chaud dégouliner sur mon visage.
Un type aux yeux de hyène me scrute.
«  Tu sais ce que tu risques à tricher dans un de mes établissements ? »
« Tu es jeune et plutôt bien proportionné, je vais te faire une faveur. On va jouer à un jeu, si tu gagnes tu es libre, si tu perds... »
Il tape sur la table. Un petit type étrange à lunettes entre.
Il dispose devant moi des cartes.

Le patron reprend : Tu as devant toi trois mains de Texas Holdem.
- 2 de pique et 2 de trèfle
- Valet et Dix de pique
- As de carreau et Roi de cœur
Tu devras choisir une de ces mains que tu penses la plus forte puis j'en choisirai une sur les deux restantes. Mon petit ami nous dira alors quelle est la main qui a le plus de probabilités de gagner et lequel de nous deux a remporté la manche. On fera cela trois fois. Si tu gagnes ne serait-ce qu'une seule fois, tu es libre.

Je n'arrive pas à réfléchir, mon esprit est embrouillé, ma tête me fait mal.
Je montre la paire de 2. Il choisit alors JT. Puis se tourne vers le petit homme qui dit : « JT gagne 53% du temps, Maitre a gagné. »
Je choisis alors JT, il prend AK. « AK gagne 58,6% du temps. Maitre gagne. »
La tension monte, plus qu'un essai. Je sens des gouttes de sueur ruisseler sur mes tempes. Je me concentre. Je réfléchis, si AK bat JT qui lui même bat paire de 22, il faut alors choisir AK. C'est logique.
Je lui montre alors AK. Il sourit, puis choisit la paire de 2. J'ai des palpitations. J'entends : « paire de 2 gagne 52,8% du temps. Maitre a vaincu.»
J'ai perdu.
Ma vision se trouble, les murs se mettent à onduler.
Puis le noir.

Je me réveille le lendemain dans mon lit. Je ne remarque aucune blessure sur mon corps.
Ai-je rêvé ?
Rien ne me permet de nier que le contraire est impensable.




Alors que nous apprend ce qui semble être un paradoxe pokeristique ?
Hé ben... que le poker, c'est compliqué.


Source Equilab pour les probas


Dernière édition par brunoS le Sam 7 Oct - 19:20, édité 2 fois

brunoS

Messages : 5
Date d'inscription : 23/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire de cartes

Message par Nekochan le Sam 7 Oct - 19:09

lol! j'adore le style Wink

Nekochan

Messages : 21
Date d'inscription : 03/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire de cartes

Message par djedje le Mer 11 Oct - 15:26

Merci bruno pour cette petite nouvelle pleine de style. A noter les seules foi ou a l'APC tu te réveilles en pensant à ta partie de poker de la veille, c juste que l'after à l'atelier fut un peu trop arrosé!! lol

Croyez moi c du vécu Wink

djedje

Messages : 53
Date d'inscription : 03/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum